Crop circles

Crop circle : Analyse de la terre.

L’ensemble de notre analyse vous est présenté dans les lignes suivantes. Cela nécessite un minimum d’explications.
La conductivité est la fonction inverse de la résistivité. Je m’explique : plus un corps est isolant (caractérisé par la résistivité), moins il est conducteur au passage du courant. Et inversement plus il est conducteur et moins il est isolant.
Le Siemens (noté S) est l’unité de mesure de la conducivité.
Le symbole μ correspond à 1 millionième de l’unité. Nos mesures sont effectuées en micro Siemens et notées μS. Par exemple : une mesure de 100 μS correspond à une résistivité de : 1/(100μS)  ou 1/ 0,000 01 = 10 000 Ohms ou aussi noté 10 Kilo ohms (10 KΩ).
Nous n’utiliserons pour notre part que la mesure en μS  pour des raisons de compréhension et de simplicité pour le lecteur. (sauf pour l’étude détaillée de Montélier qui a nécessité un soin  plus important.) Notre but étant de rendre l’étude accessible au plus grand nombre.
L’erreur maximum pour la plus haute valeur est de +/- 1µS.
Nous allons tout d’abord parler de chaque agroglyphe en France et nous terminerons par le petit dernier en date, celui de Montélier (Valence) dont l’étude est la plus détaillée pour les raisons citées plus haut. Nous regrettons seulement que certains sites internet n’aient pas coopéré à cette étude. Cela nous aurait permis d’avoir des prélèvements sur deux ou trois autres agroglyphes supplémentaires

Suit un graphe comparatif en ayant pris soin de mettre au même niveau toutes les valeurs des mesures.
Cela permet de comparer à la même échelle et au même ordre de grandeur.
La valeurs maxi pour chaque cas est portée à 200 μS, l’autre étant recalculée afin d’obtenir le même rapport : Maxi/Mini ou Intérieur/Extérieur.

Le Beugnon
Ce site fut découvert par nous-mêmes à la suite de notre enquête sur le terrain à La couarde et la Forêt de l’Hermitain en 2007, afin de vérifier la présence du champ rémanent un an après la formation des deux  agroglyphes. Un habitant d’origine anglaise nous à fait part de la présence d’un agroglyphe fait dans un champ du Beugnon en juillet de la même année. Malheureusement nous sommes arrivés trop tard pour le voir, le champ avait été fauché un ou deux jours auparavant. Nous avons quand même reconstitué, grâce aux tiges coudées restées au raz du sol, la taille de l’agroglyphe qui s’étalait sur 95 mètres de long. Il était constitué d’un grand cercle de 26 mètres de diamètre (selon les dires de l’autochtone) et de trois autres de 3,6 mètres environ (selon nos propres mesures). C’est pourquoi celui-ci n’est référencé nulle part. Nous n’avons pas de photo de la figure, simplement des tiges coudées en grand nombre, et un ressenti intense et merveilleux sur le champ à l’emplacement de l’agroglyphe.

Remerciements à : « Cercles dans la nuit » Site qui nous a permis de réaliser cette analyse par ses nombreux contacts. Les habitués du Forum de « Cercles dans la nuit » sans qui cette étude n’aurait pas été possible. Et surtout pour leur constance, leur patience et leur opiniatreté à réaliser des prélèvements dans les champs concernés. Umberto Molinaro pour son aide et le lien qu’il a créé avec les personnes qui se sont chargées de faire tous ces prélèvements. A l’agriculteur qui, sur Valence, a eu le courage de laisser dans son champ la parcelle concernée encore intacte. Ainsi que la gentillesse et la patience dont il a fait preuve, afin de nous permettre d’effectuer toutes ces mesures.

Vous pourriez également aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.